headerphoto

Synthèse: référentiel des pratiques

Voici, pour ceux qui le découvriraient tardivement et souhaitent le lire dans l'ordre, un récapitulatif du chapitre "référentiel" tel que je l'ai abordé au fil des billets précédents. (L'inconvénient majeur d'un blog, c'est que quand on arrive après le début du film, les épisodes précédents sont présentés à l'envers: ça marche bien pour Memento mais moins bien pour un sujet plus technique.) Je profiterai également de ce billet pour dire un mot sur un sujet connexe: à qui appartient ce référentiel et comment il va évoluer.

Voici l'adresse de publication du Référentiel, et en voici les motivations:
  1. Pourquoi il est préférable de se focaliser sur les pratiques agiles et non sur l'étiquette "Agile"
  2. Principes, concepts, pratiques et compétences: les composants du corpus Agile
  3. Précautions d'utilisation d'un référentiel des pratiques Agiles: attention au Culte du Cargo
  4. Comment adapter les pratiques Agiles à son propre contexte: une activité efficace
  5. Les "rôles" Agiles et pourquoi s'en méfier
  6. Les canevas pour décrire une pratique et une compétence
Il est tout à fait possible que ce chapitre sur le Référentiel s'étoffe par la suite, et si c'est le cas je viendrai y ajouter (dans l'ordre approprié) les billets complémentaires.

Les billets futurs vont se concentrer sur d'autres chapitres de l'action de l'Institut.

A qui appartiennent les pratiques Agiles?

Une des raisons qui me font me méfier des initiatives de certification: je me préoccupe des mécanismes par lesquels, si je juge incorrecte la conception que se font les certifieurs de l'Agilité, je pourrai leur soumettre une demande de correction. C'est un point important: si j'enseigne quelque chose en rapport avec l'agilité, mais que mon contenu est incompatible avec ce que disent les certifieurs, j'aurai le choix cornélien entre enseigner quelque chose auquel je ne crois pas ou renoncer à l'atout que peut représenter la certification.

Pour l'Institut, la question ne se pose pas, puisqu'il y a un parti pris contre toute initiative de ce type. Mais le Référentiel tel qu'il se présente a, sans détour, une intention normative. Il prétend rendre compte de la pratique la plus courante, même si cela admet des exceptions.

A mon sens, les pratiques Agiles appartiennent à la communauté Agile dans son entier, et je pose cette interprétation comme un principe qui fait partie de la définition même de l'Agilité. C'est un mouvement qui a ceci de particulier qu'il est "bottom up", par construction et par philosophie.

Le Référentiel lui-même est une "oeuvre de l'esprit", protégé par le droit d'auteur. Je souhaite, pour des raisons éditoriales, contrôler un tant soit peu sa diffusion et sa modification pendant la période de rédaction, avant d'en faire un contenu "open source" une fois qu'il sera complet. Par conséquent, le Référentiel sera:
  • dans un premier temps, diffusé sous une licence Creative Commons "by-nc-nd", avec l'exception suivante: toute personne qui le souhaite est autorisée à "forker" le Référentiel et à le modifier, sous réserve que ce soit dans la seule intention de soumettre ces modifications à l'auteur
  • dans un second temps, et pas plus tard que le 31 décembre 2012, le Référentiel sera utilisable sous la licence "by-nc-sa", toute personne souhaitant alors y apporter ses modifications pourra le faire sans restriction
L'exploitation commerciale du Référentiel - par exemple, sa publication sur papier - sera réservée au seul Institut Agile: je ne souhaite priver ce dernier d'aucune source de revenus, l'Institut étant contractuellement dans l'incapacité de vendre des services ou prestations en concurrence avec les sociétés de service.


L'évolution future du Référentiel


La version actuelle du Référentiel est techniquement minimaliste, mais je compte dans l'immédiat me concentrer sur son contenu (tout en alimentant ce blog en parallèle...). Je publierai simultanément sur Github et sur le site les nouvelles pratiques au fur et à mesure de leur rédaction.


Tout au long de cette phase de rédaction j'acueillerai avec plaisir les suggestions d'amélioration, y compris sous la forme de "patchs" proposés via Github. L'objectif est d'être en mesure d'accueillir le plus largement possible les connaissances pertinentes sur les pratiques Agiles: liens vers des articles de référence, vers des travaux de recherche, vers des descriptifs de formations universitaires.


(Je suis dés à présent ouvert à l'inclusion de liens vers des formations commerciales, sous réserve que cela puisse se faire sans entrer en conflit avec la politique de l'Institut vis-à-vis de ses partenaires et vis-à-vis du marché: une neutralité bienveillante.)

0 commentaires:

Publier un commentaire